Produits discount, quelle qualité dans nos assiettes ?

En m’appuyant sur une étude de l’association de consommateurs CLCV qui compare plus de 300 produits dit discount et « conventionnels », nous allons donc  répondre à cette question !

Retrouver l’étude complète Produits chers ou « à prix cassés » : quelle qualité dans nos assiettes ? 

Méthode de l’étude CLCV

CLCV a examiné et comparé les étiquettes de 303 produits et les a répartis en 17 familles différentes.
Les produits ont ensuite été classé dans 3 catégories différentes :

  • Les produits « discount » qui regroupe les produits de 4 enseignes de hard discount (Ed, Liddle, Netto, Aldi) ainsi que les produits premiers prix des enseignes conventionnelles. (N°1 de Carrefour, Pouce de Auchan, …).
  • Les marques distributeurs qui regroupent les produits vendus sous la marque des grandes enseignes
  • Les marques nationales qui regroupent les marques des grands groupes agro-alimentaires (Nestlé, Danone, …)

La comparaison des produits a porté sur le prix au kilo, les listes d’ingrédients et les étiquetages nutritionnels quand ils étaient présents.

Les résultats de l’étude CLCV sur les produits discount.

Lors de cette étude, nous allons donc répondre aux questions suivantes :

  • Les produits discount contiennent-ils les mêmes ingrédients ?
  • Les produits discount sont-ils plus caloriques ?
  • Les produits discount sont-ils de moindre qualité nutritionnelle ?
  • Les produits discount contiennent-ils plus d’additifs ?
  • Les consommateurs sont-ils bien informés par l’étiquetage ?

Les produits discount contiennent-ils les mêmes ingrédients ?

L’étude a révélé que sur certaines catégories de produit, les fabricants jouent sur les ingrédients afin de réduire le coût des recettes :

  • Les raviolis discount ne contiennent que 4% de viande contre 7% dans les raviolis des marques distributeurs ou nationales
  • Les confitures discount ne contiennent que 35% de fruits contre 50-55% chez les autres marques
  • Les saucisses de Strasbourg discount contiennent de la viandes séparé mécaniquement pouvant contenir des bout de cartilage
  • Les poissons panés discount contiennent de la chair de poisson et non du filet
  • Les nugets de poulet discount contiennent de la peau ou de la matière grasse de poulet en plus de la viande
  • Les pizzas jambons fromages contiennent moins de fromage ou des fromages fondus, c’est à dire un mélange de fromage, d’eau, de matières grasses, de protéines laitières et d’additifs
  • Les yaourt au fruit discount contiennent moins de fruit
  • Les barres pâtissières et les pains au chocolat discount contiennent de l’huile végétales plutôt que du beurre dans les recettes traditionnelles.

Néanmoins, il est important de nuancer ces exemple car dans beaucoup de cas, les produits discount contiennent les mêmes ingrédients que les produits de marques distributeurs ou nationales.

Dans certains cas même, les produits discount contenaient de meilleurs ingrédients que les produits de marque distributeurs ou nationales.

Comment choisir alors entre les marques discount, les marques distributeurs ou les marques nationales ?
C’est très simple, il suffit de prendre un peu de temps quand vous faites les courses pour comparer les différentes étiquettes et déceler les produits de meilleurs qualités… Encore faut-il avoir certaines connaissances en terme de nutrition !

Les produits discount sont-ils plus caloriques ?

Les produits discount ont souvent une image de produits plus gras et plus calorique que les produits de marque distributeur ou nationales.

Néanmoins, cette image est très loin d’être fondé. En effet, en comparant les étiquettes présentes sur les produits pour les caractéristiques de calories et de matières grasses, l’étude révèle que les produits discount ne sont pas plus caloriques ou plus gras que les produits d’autres marques.

On peut même noter que sur certaines catégories de produits (raviolis, cola, soupe, yaourts aux fruits,  nugets de volaille, pains au chocolat, barre pâtissières, hachis), les produits discount étaient moins caloriques que les produits des autres marques.

Les produits discount sont-ils de moindre qualité nutritionnelles ?

Au delà de la teneur en graisse et le nombre de calories des produits, l’étude de CLCV s’est posé sur d’autre critères permettant de donner une idée de la qualité nutritionnelle des produits :

  • Le choix des matières grasses
  • Le choix des matières sucrantes
  • La teneur en protéine
  • Les quantités de sels et d’acides gras saturés

Encore une fois, l’étude révèle que les produits discount sont comparables sur ces critères aux produits des autres marques, excepté pour 3 catégories de produits :

  • Les raviolis discount qui contiennent une teneurs en protéine inférieurs aux raviolis des autres marques
  • Les céréales au chocolat discount pour enfant qui contiennent une teneur en céréales moins importantes que les céréales des autres marques et qui ne contiennent jamais de céréales complètes
  • Les céréales, barres pâtissières et confitures qui contiennent du sirop de glucose-fructose.

En ce qui concerne les jambons, les jambons dit de qualité « supérieur » contiennent une teneur en protéine plus importante et moins de sucre que les autres types de jambon.

Les produits discount contiennent-ils plus d’additifs ?

L’étude révèle que les produits discount ont tendance à contenir plus d’additifs que les produits des autres marques.

Les additifs utilisés sont les suivantes :

  • des exhausteurs de goût pour booster artificiellement les saveurs
  • des éducolorants pour les sodas les moins chers
  • des colorants de synthèse dit azoïques qui pourraient être responsable de certaines allergies
  • des amidons modifiés dans les soupe discount

L’étude note qu’il s’agit la de tendance et non de différences systématiques.

Le consommateur est-il bien informé par l’étiquetage ?

Malheureusement, que ce soit pour les produits discount ou les produits des autres marques, l’étiquetage pour les informations nutritionnels ne sont pas fait pour rendre service au consommateur.

L’étiquetage ne semblant pas être totalement normalisé, il n’est pas toujours évident de pouvoir comparer les étiquettes directement en magasin :

  • Les teneurs en protéines des différents plats ne sont pas toujours exprimés de la même manière. Il est donc nécessaire de recalculer les pourcentage afin de pouvoir comparer toutes les étiquettes… Pas très pratique quand on est en le magasin !
  • Les huiles végétales utilisés ne sont pas toujours indiquées. Or, il existe de grandes différences au niveau nutritionnel entre l’huile de colza, l’huile de palme et l’huile de coco.
  • Les étiquetages nutritionnels ne sont obligatoires qu’en cas de risque d’allergie nutritionnelle ou de santé, elles ne sont donc pas toujours présentes sur les produits.
    En règle générales, les produits discount sont ceux où les étiquettes nutritionnelles sont le moins présente.

Conclusion de l’étude CLCV

Au terme de cette étude, ont peut donc conclure les choses suivantes :

  • La catégorie des produits de marque distributeur sont ceux qui ont le meilleur rapport qualité/prix.
  • La catégorie des produits de marque nationales ont très souvent un prix plus élevé qui n’est absolument pas justifié en comparant les étiquetages.
  • En ce qui concerne les produits discount,13 produits ont été démarqué comme étant de piètre qualité.
    Néanmoins, ce bilan doit être nuancé car l’étude montre qu’il existe de grandes disparité entre les produits de la gamme discount.
    On constate souvent des produits discount de qualité égale aux produits de marque nationales qui sont eux beaucoup plus cher…

L’étude relève une liste de produits discount à éviter :

  • Netto : soupe aux légumes, barre pâtissière, nuggets, hachis
  • Top Budget (Intermarché) : raviolis, mousse de foie, knacks, cola
  • Ed : Barre pâtissière
  • N°1 (Carrefour) : goûters, poissons panés, pizza, confiture de fraises, raviolis. Auxquels s’ajoutent des poissons panés « 1er prix », mais sans marque
  • Pouce (Auchan) : Barre pâtissière
  • Le prix gagnant (Leader Price) : confiture de fraises, jambons
  • Lidl : mousse de foie
  • Euro (Casino) : confiture
  • Aldi : jambon

Pour répondre à la question « les produits discount sont-il recommandés pour la santé ? », on peut donc dire qu’ils sont dans de très nombreux cas de qualité égale aux produits de marques distributeur ou marque nationale.
Certains produits seront donc à éviter dans la gamme des produits discount. Le seul moyen de les déceler sera donc d’analyser l’étiquetage nutritionnelles…
Si l’étiquetage nutritionnelle n’est pas présente, je vous conseillerai tout simplement de ne pas acheter le produit.

Si vous pratiquez la musculation, vous devez certainement savoir que la musculation est un point très important pour votre développement musculaire, même primordial !
Néanmoins, au vu de la quantité de nourrir plus importante que vous devrez manger pour vous développer, il est intéressant de se demander si les produits discount ne sont pas plus nocifs pour la santé que les produits conventionnels…